Mardi 24 octobre 2006 à 1:54





Il convient, avant d'entamer cet article que j'espère sulfureux, de réhabiliter tout notre gouvernement, dont les efforts infatigables ne sont pas à mettre en cause dans l'échec de la résolution des grands problèmes nationaux. Incapables ou non, nos représentants élus ou non, ont la lourde tâche de réaliser l'impossible, car en effet, le problème à l'heure actuelle, c'est nous, les citoyens.
Avec nos principes moraux d'un autre âge et nos valeurs fébriles et bancales, afin de préserver un semblant d'équilibre de tolérance et d'humanité, nous conduisons ce que nous essayons de sauver directement vers la tombe.

Le premier problème de la société française actuelle, c'est le manque.

Le manque de quoi me direz vous ? Et bien le manque de tout. Manque de travail, de fond dans les caisses de retraites, de logements décents, de place…que sais je encore.
L'un des facteurs inhérents à ce manque, ce sont avant tout : les personnes âgées.
Grabataires, inutiles, séniles, ou pire même, bénévoles. Sales, incapables, assistés, déphasés avec le monde moderne. Les progrès de la science et la stupidité du monde médical pousse l'Homme à vieillir plus longtemps, à défaut de lui permettre de rester jeune plus longtemps. Plutôt que de trouver un moyen de le rendre utile à la société quelques années de plus, on lui permet d'être une charge pour plusieurs décennies.
Il convient de fixer légalement un âge limite. L'espérance de vivre jusqu'à 80 ans, abandonné de tous, malade et inutile… Quelle tristesse. Est cela, faire preuve d'humanité ?
Non. A la rigueur 60 ans est un bel âge pour mourir. La loi devrait donc fixer l'interdiction de vivre au-delà de 60 ans.
Ca laisse le temps de travailler, d'avoir une descendance,  de vivre quelques années d'une retraite paisible, sans l'angoisse liée à l'inactivité ainsi qu'à la peur d'une mort pouvant survenir n'importe quand. Ca permet de laisser aussi un cadavre tout propre, à peine ridé et utilisé. La population ayant tendance à vieillir, il faut la rajeunir de façon radicale. En simple, tuons nos vieux avant qu'ils ne soient mourrants.
Dans la même optique, on pourrait se débarrasser des enfants nés en milieu défavorisés. L'hérédité jouant en leur défaveur, il apparaît évident qu'ils finiront pauvres et alcooliques. Autant leur éviter tout de suite une vie faite d'emplois précaires et d'inactivité, d'échecs familiaux, une vie minable et sans intérêt dont la seule occupation consiste à se noyer sous les dettes et les unions maritales foireuses.
A la limite, on tire au sort les familles de classe plus que moyenne qui auront le droit d'avoir un enfant (pas un de plus, pas un de moins).

Toujours dans un soucis de faire de la place et d'éradiquer la pauvreté dans notre beau pays, il faudrait bien entendu ramasser tous les sans abris qui traînent afin d'en extraire les composants nutritifs pour les donner au bétail des élevages industriels.
C'est tout ce qu'il y a de plus humaniste que de vouloir éviter la torture de la vie sur le bitume à toute une population sans espoir de voir leur situation s'améliorer un jour. Si en plus ils peuvent servir au moins une fois dans leur vie.
Les failles du système scolaire produisants plus de futurs délinquants que de futurs génies, les élèves n'atteignant pas la moyenne seront également abattus. Ajoutons à ça les personnes séjournants en prison, maison d'arrêt, camp semi disciplinaire, etc… Gain de place, économies, un plus pour l'ordre et la sécurité si chère à la masse.
Que du bonheur.

Ensuite viennent les préoccupations liées au domaine de la santé. Inutile de continuer les recherches pour endiguer  les grands maux de notre époque, comme le cancer, le sida ou autre, la solution existe déjà.
On appelle ça : L'euthanasie.
A défaut de la condamner, nous devrions la légaliser, voir même, la rendre systématique. Une maladie incurable : une euthanasie. La médecine, c'est sauver une vie avant tout, guérir le mal, effacer la douleur, ce que l'euthanasie réussit à merveille. Dans une certaine optique, on ne sauve jamais mieux quelque un qu'en lui donnant la mort.
Dans un soucis de préservation du système de sécurité sociale français ainsi que de la gratuité des soins, nous pourrions étendre le rayon d'action de cette euthanasie systématique afin de remplacer tous les traitements onéreux. Oui, même pour un rhume, on devrait euthanasier les malades, en particulier s'ils sont vieux, on ne sait jamais sur quoi une simple rhume peut déboucher.
Par extansion, on supprimera au passage les handicapés physique et mentaux, toujours dans un soucis d'alléger le travail des membres du personnel des services de santé, ainsi que d'éradiquer ceux qui représente le fardeau de l'inutile que porte notre société.

Il convient également de taxer des produits de grandes consommations laissés pourtant de côté, comme l'air que nous respirons. Ceux ne s'acquittant pas de la taxe seront purement interdit de respirer. Si un contrevenant est pris par les forces de l'ordre en train de respirer un air qu'il ne paie pas, sera sommé de payer, et s'il ne peut pas, il sera mis à mort aussi.
Bien entendu, en accord total avec cette doctrine, une fois les pauvres, chômeurs, handicapés, malades, vieux, enfants déviants et criminels éliminés, viendra le tour des assistantes sociales, des bénévoles d'organismes humanitaires, ainsi que des professeurs, instituteurs et autres membres du corps enseignant, les gardiens de prison, éducateurs, dresseurs de chien d'aveugle, fabricants d 'appareils destinés aux handicapés, médecins, aides soignantes et infirmières, sans oublier les fonctionnaires d'organismes tels que la Caf ou les Assedics.
L'inutilité est la clef de l'échec social, de la fracture économique. Et si cette euthanasie à grande échelle ne relève pas notre pays, alors c'est que ceux qui ont échappé à la mécanique du nouvel ordre seront devenus inutiles eux aussi. Il faudra donc songer  appliquer à nouveau une élimination successive et bien pensée des secteurs en crise.

On peut donc en déduire qu'à la fin, par effet de boule de neige, tout le monde devenant tour à tour inutile et donc pauvre, ceux qui promulguent lois et décrets, ceux qui gouvernent, ne serviront eux aussi strictement à rien, puisqu'il n'y aura plus personne pour les mettre au pouvoir, ainsi que pour obéir. Il faudra donc s'en débarrasser. Les forces de l'ordre seront par la même devenues totalement intutiles, elles devront se mettre à mort conformément à l'article en rapport avec la procédure à adopter dans ce cas.
Lorsqu'enfin, il ne restera plus aucun secteur encore existant pour assurer l'équilibre économique, hormis celui des pompes funèbres, la dernière entreprise, la plus puissante donc, devra se charger de la mise à mort ainsi que de l'inhumation de ses concurrents. Une fois cette fameuse entreprise de pompes funèbres devenue à son tour inutile, faute de personnes à inhumer, les employés ainsi que les cadres et autres supérieurs hiérarchiques devront procéder à leur propre exécution et inhumation.
Si l'option du suicide collectif par ensevelissement n'est pas utilisée, le dernier français encore debout devra s'enterrer vivant, sous peine de récolter une amende pour inutilité flagrante de cadavre et jet d'ordure sur la voie publique s‘il se suicide n‘importe où. La sanction, si le contrevenant ne paie pas, est la mort.

Avant de mourir étouffé, il devra au préalable s'assurer d'avoir bien payé sa taxe sur l'air respiré au cours de l'année fiscale.
C'est pourtant simple de gérer un pays, avec une loi toute simple. Condamnons l'inutilité.





Par Plaiethore le Mardi 24 octobre 2006 à 11:00
J'ai le sourire qui se cale sur le côté droit...
Veux-tu te tenir tranquille saleté de rictus rebelle !
Par thegrannysmith le Mardi 24 octobre 2006 à 12:51
"tout ce qui est utile est laid" comme le dit Théophile gautiher !
Des solutions reactionnaires pour un monde meilleur, c'est le slogan de la LCR ?
Par zirconflex le Mardi 24 octobre 2006 à 14:51
excusez moi de parler d'autre chose ( je vais lire l'article point de crainte)
mais toute mes felicitations pour le sens de la répartie avec le cas "pornstar" je me suis bien marrée à lire le flux ( et pas fluXE pour la fille au premier rang classe de premiere L...) de connerie qu'il debitait, et tes jolies facon de lui répondre :)
c'etait magnifique. une merde face a un titan ( bon ok je te gonfle les cheville et ALORS?^^)
bonne continuation ( et c'est bien partie)
Par jiria le Mardi 24 octobre 2006 à 20:38
Ou comment démontrer l'absurdité de toute proposition systématique
Par Paracelsia le Mardi 24 octobre 2006 à 22:09
AMEN!
Par Deathknight le Mercredi 25 octobre 2006 à 12:53
«.´¯¯`•.,¸¸,.•´¯*Δ†ØЛ ǿF †ħэ ЄИĐ*¯`•.,¸¸,.•´¯¯`.» ™
(des solutions pour un monde meilleur)

T'aurais du mêttre ça en fin d'article ^^
Tu fais quoi des immigrés dans ton texte ? & puis pourquoi attendre de savoir si le gamin a des sales notes ou non pour l'euthanasier ? il doit bien exister un procédé plus rapide, comme par exemple, les gens sont capable de deviner si un clébard sera mauvais en voyant si le fond de la gueule est noir ou non. & d'ailleurs les animaux de compagnie ? on en fait quoi s'ils n'ont plus leur maîtres ?
Par Deathknight le Mercredi 25 octobre 2006 à 12:53
& pourquoi mon copier coller a foiré ? T _ T
Par Damabiah le Mercredi 25 octobre 2006 à 16:04
T'as pas tord mais ça me ferais chier mes parents ont 57 ans! ^^
Par anne le Mercredi 25 octobre 2006 à 20:42
ATOM-OF-THE-END PRÉSIDENT !!!!
Par dadahprod le Jeudi 26 octobre 2006 à 14:19
Il va falloir trouver un moyen de financer la conversion des maisons de retraite en chambres à gaz...
C'et évident qu'à côté de toi, Sarkozy ferait un très mauvais dictateur :)
Par tarrabasse le Jeudi 26 octobre 2006 à 20:43
D'accord pour dire qu'il faut autoriser l'euthanasie et que faire vivre les vieux le plus longtemps possible est une grosse connerie. Ceci dit, si le problème des retraites est conjoncturel, il ne faut pas oublier qu'il est aussi structurel : les européens ont abandonné leur phallus et la génération baby boom n'a pas pris la peine de se reproduire suffisamment ( cf le premier sexe de zemmour ). Pour le reste, l'article est à prendre au second degré... Amusant ma foi.
Par arty le Vendredi 27 octobre 2006 à 0:49
Pas assez extrême ce que tu nous écris là il faut être plus rapide , plus fort , plus vindicatif , et pour cela une seul solution , obligez l'avortement si l'on constate que le môme donne des coups de pieds dans le ventre de sa mère .

En tout cas , un bien bel article que tu nous signes là .
atom-of-the-end : des solutions absurdes pour un monde qui ne l'est pas moins
Par joKeR le Vendredi 27 octobre 2006 à 19:50
Boh, la sodomie c'est mieux.
Par Samantha.c4 le Vendredi 27 octobre 2006 à 22:35
je suis sous le charme. c'est lumineux, quel géni civil !
Par colorie-la-vie le Mardi 7 novembre 2006 à 12:52
Tu sais, pour la sécurité, rien n'est défavorable.
Par Jyraiya le Mercredi 10 janvier 2007 à 22:52
60 ans ? j'ai 17, dans trois je serais orphelins... et qui va m'entretenir pdt mes études ? :p
 

Ajouter un commentaire









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://atom-of-the-end.cowblog.fr/trackback/1261264

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast